search

Matériels Techniques Outils Diagnostic et Contrôle  Bougies préchauffage

 

Testeur de bougies de préchauffage

Référence : AHU35006

Le testeur multi-tensions AHU35006 est l´outil de référence pour tester l´état des bougies de préchauffage Diesel. Il est conçu pour prévenir les pannes de départ à froid et éviter l’encrassement des moteurs et de leur boucle de dépollution.

video Ce matériel permet de réaliser un diagnostic très rapide et sans démontage de l’état des bougies de préchauffage quel que soit leur tension d’alimentation. Autonome en énergie son diagnostic et assurément fiable.

 

AHU35006-01 AHU35006-02 AHU35006-03 AHU35006-04

 

Fonctions

  • Evaluation rapide de l’état des bougies de préchauffage
  • Fonctionne quel que soit la tension d’alimentation
  • Ne nécessite pas le démontage des bougies
  • Indication instantanée de l´état de chaque bougie
  • Prise en main rapide

Caractéristiques

  • Autonome, fonctionne avec 2 piles AA (fournies)
  • Lampe intégrée
  • Extinction automatique
  • Boitier résistant aux souillures et à l’huile
  • Universel, fonctionne sur toutes les bougies
  • 5 affichages possibles
  • Diagnostic exact de la résistance
  • Détection des valeurs Ω hors normes pour remplacement préventif
  • Indique lorsque les piles internes sont à remplacer
  • Garantie 1 an sous respect des conditions d’utilisation

A savoir

Du fait de l’évolution des technologies sur les Diesel modernes (injection directe, taux de compression et injection très élevés, permettant le démarrage pourtant prohibé des moteurs à froid sans préchauffage), un nombre grandissant de véhicules Diesel circulent aujourd’hui avec des bougies de préchauffage défectueuses, sans que les automobilistes puissent s’en rendre compte.

Outre son rôle primordial de préchauffage lors des départ à froid, la bougie de préchauffage possède sur les Diesel modernes, un rôle tout aussi important durant sa phase de postchauffage. Invisible en règle général pour les automobilistes, cette phase influe pourtant grandement sur la combustion interne des moteurs. Le dysfonctionnement d’une bougie de préchauffage entrainera une augmentation des rejets polluants et de la consommation, avec comme conséquence l’encrassement des systèmes de dépollution, pouvant engendrer à terme des frais très importants.

Un autre constat tout aussi insidieux, réside dans l’allongement des périodicités de remplacement. Cet allongement participe à l’aggravement du phénomène des courants ioniques et suintements de carbone, occasionnant à nouveau des frais important, dû aux grippages et casses des bougies lors de leur dépose. C’est la raison pour laquelle le contrôle et le remplacement si nécessaire des bougies de préchauffage, doit toujours s’effectuer entre 60 000 et 90 000 kms maxi.